Débutante – Sur ma machine à coudre Solac.

Apprendre à fabriquer des vêtements avec une machine à coudre seule à la maison, je me suis lancée ce défit .

Avec ma machine à coudre Solac cotton 24.0 SW8240 que vous retrouvez ici  j’ai décidé de partager avec vous mes débuts, mes créations avec ma nouvelle machine à coudre .

Présentation de ma machine à coudre.

IMG_2067

Ce modèle de machine à coudre Solac cotton 24.0 SW8240, premièrement c’est une machine simple à utiliser et facile à prendre en main avec mon petit niveau de débutante. Deuxièmement elle s’allume, une pédale, on met son fil et on y va . Des choses simples et intuitives, la couture se doit d’être facile et simple . Par ailleurs elle est accompagnée d’un mode d’emploi en plusieurs langues pour les bases et si besoin pour d’éventuel problèmes techniques . Lecture du mode d’emploi, j’ai regardé des vidéos sur Youtube, je me suis installée et j’y suis allée .

avis machine a coudre débutante solac cotton

Elle propose, plus en détails ( informations relevées sur Amazon )  :

  24 points différents
•  4 formes disponibles pour confectionner des boutonnières
•  Convient parfaitement pour les ourlets de jeans
•  Largeur du point zigzag réglable
•  Enfilage automatique de l’aiguille
•  Poignée pliable
•  Légère
•  Lumière de couture
•  Deux modes de fonctionnement : manuel (avec pédale) ou électronique
•  Fonction double aiguille
•  Accessoires : 3 bobines, 3 aiguilles, pédale, un petit et un grand tournevis, découd-vite, brosse de nettoyage et housse de rangement
Dimensions emballé : 44.5 x 34.5 x 23.5 cm

Mes débuts en couture avec ma machine Solac cotton 24.0 SW8240 .

Avant 2020 je n’avais jamais approché une machine à coudre, j’avais l’envie depuis longtemps. Pour tout vous dire j’attendais d’apprendre avec une tante qui m’avait promis de me montrer, le temps passe et finalement on ne le fait jamais. Alors j’ai décidé d’y remédier et je me suis lancée . C’est super cool de savoir fabriquer ses vêtements, customiser, réaliser, transformer, réparer.

Honnêtement, Youtube regorge de tutoriels qui permettent de se lancer et de prendre rapidement en main sa machine et de s’améliorer au fur et à mesure . Vous pouvez aussi vous renseigner car il existe des cours et enfin on a toujours dans son entourage une personne qui s’y connait un petit peu, il suffit de partager et demander, sait-on jamais.

Première fois avec ma machine Solac Cotton 24.0 SW8240.

Tout d’abord pour commencer, j’ai découpé des vieux tissus et j’ai fabriqué un chouchou puis un cache pot .

La base, j’ai appris à mettre mon fil au bon endroit, remplir une cannette, faire une ligne droite, choisir mon point .

IMG_8241

IMG_8411

Il est vrai que ce n’est pas parfait mais ça tient la route et les coutures sont souples.

Rapidement, j’ai eu l’envie de faire une vraie création, après quelques petites fabrications je me suis lancée dans un ouvrage pour ma grande. Nous avons dessiné un déguisement mélangeant de la doublure et du tulle commandé sur le site https://sklepantex.pl 

IMG_9334

Coudre avec du vrai bon fil solide,  j’ai commandé une grosse bobine de fil Gutermann .

Ma création « au feeling », on se lance, mes erreurs  .

Découpage d’un pseudo patron depuis une robe de ma grande directement sur le tissus, avec du recul j’aurais du prendre les mesures sur du papier et retransmettre.

Apprendre des ses erreurs, avec cette création j’ai appris beaucoup de choses. Cousu les deux parties de la robe avec ma machine Solac. Ensuite j’ai réalisé un plissé avec un élastique récupéré d’un boxer afin d’apporter de la souplesse .

Dans cette création j’ai voulu faire comme je le sentais, sans respecter l’art de faire et surtout y aller au feeling. Prendre du plaisir et aussi me poser les bonnes questions naturellement . Du coup ça m’a permis de me rendre compte aussi de l’importance de certaines techniques pour un résultat « propre ». Quand je comprends par moi même je m’améliore,  j’apprends et ça fonctionne pour tout dans la vie . 

Le plus difficile, j’ y ai pensé et j’y ai réfléchi, comment positionner le tulle afin de réaliser la robe inspiration cendrillon, le tulle glisse sur la doublure. Autant vous dire que j’ai cousu, décousu, j’ai énormément appris avec ce passage qui m’a fait perdre du temps. Ce déguisement devait être réalisé en temps éclair pour faire une surprise.

IMG_9334

J’ai fini par réaliser ce premier déguisement imparfait mais qui à fait tellement plaisir à ma fille . Ça m’a donné envie de faire d’autres vêtements, j’ai énormément appris de mes erreurs et l’envie de faire plus proprement. Sans hésitation, j’ai commandé du passepoil, de l’élastique et des fermetures éclaires.

Ma première fois, je ne compte pas les petits ouvrages,  je me suis lancée et c’est en s’entrainant que l’on apprend et surtout que l’on s’améliore.

Bilan, j’ai sorti quelque-chose en peu de temps, portable, solide alors qu’il y à quelques jours je ne savais pas coudre .

Plusieurs créations en tête que je partagerais ici sur mon blog avec vous.

Conclusion, premiere cousette .

En conclusion, je vous recommande de vous lancer si la couture vous fait envie, n’attendez pas . Par ailleurs je trouve que la couture est une activité épanouissante, créative et que ça vide la tête, on déconnecte.

Concernant ma machine Solac cotton 24.0 SW8240, je l’ai trouvé facile à utiliser avec mon niveau de débutante. Une pédale souple,  j’adore l’entendre travailler, j’ai pris du plaisir, j’ai pu réaliser des cousettes.

Enfin elle n’est pas énorme, elle se range facilement et j’aime son petit look rose, old school carré. Pour finir, je l’ai reçu gratuitement de la part de la marque Solac que je remercie au passage,  je suis libre de vous partager mon avis.

A très vite pour d’autres créations.

Claire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.