Maman – L’Allaitement sans préparation avec une SF, mon expérience.

Récemment j’ai reçu la visite d’une proche, enceinte, nous avons discuté maternité, allaitement et ça m’a donné l’envie de vous écrire cet article afin d’aborder mon expérience sur l’allaitement afin de partager avec vous ce que j’ai appris.

Tout d’abord, si vous êtes enceinte je vous recommande de ne pas faire comme moi sur la préparation . Malheureusement je n’ai pas pu préparer mon allaitement car je n’avais pas de sage femme qui acceptait de me prendre avec mon enfant car j’étais en congés parental et je n’avais pas de moyen de garde. Vous n’imaginez pas le nombre de SF que j’ai contacté. Je n’ai donc pas pu préparer cet allaitement avec les conseils d’une sage femme en amont mais ça ne m’a pas empêché d’allaiter mon enfant et j’ai préparé de mon côté seule . Ne faites pas comme moi, je n’ai pas pensé à insisté avec la Leag Leach qui aurait pu m’aider à l’époque, j’ai tenté une fois d’appeler mais sans suite .

Premièrement, j’avais une vraie envie d’allaiter mon bébé,  je me suis renseignée, j’ai lu des livres, des articles.  D’ailleurs il n’y avait pas de livre sur l’allaitement à la bibliothèque municipale, j’en ai acheté un que j’ai offert par la suite à la bibliothèque car ça m’avait frappé . Mes amies, rien est mieux que les expériences des copines, des connaissances même si chaque femme et bébé sont différents .

Cette envie que l’on me donne un maximum d’informations afin de ne pas être perdue à la maternité et surtout de ne pas être déçue .

Achats pour préparer mon allaitement .

Des achats, j’ai du m’équiper un minimum .

Le soutient gorge . 

Pour cet allaitement j’ai investi dans deux soutiens gorge chez HM pour m’accompagner durant ma grossess . J’ai pris un modèle sans armature, une taille suffisamment grande pour pouvoir le porter avant et aussi allaiter, je n’ai pas eu besoin de les changer car la taille était parfaite. Je tenais à partager cette information car j’avais lu que lors des montées de lait, le soutient gorge pouvait être trop petit à celui utilisé durant la grossesse . En revanche, je n’en ai acheté que deux et j’aurais peut être eu besoin de plus si j’avais eu un bébé en hiver. Je les lavais à la main et il séchait vite en Mai/Juin/juille … Ceux-ci ont l’air top sur Amazon .

Les vêtements d’allaitement?

Je n’ai pas acheté de vêtements spécifiques pour allaiter, je ne voulais pas dépenser d’argent inutilement. J’ai utilisé des chemises tout simplement quand je sortais pour ne déboutonner que ce qu’il faut. Au début, j’ai utilisé les chemises de mon chéri qui étaient larges et confortables. A la maison je m’habillais normalement . Pour la maternité, afin d’être à l’aise pour les visites, les passages du personnel soignant, j’avais prévu les chemises de mon chéri, pratiques  . Quelques débardeurs que je portais en dessous . Les grandes chemises étaient parfaites pour le jour et la nuit .

Bouts de seins . 

J’ai acheté des bouts de seins de la marque Mam ( retrouvez ici ) , je ne savais pas s’ils me serviraient mais de nombreuses personnes et des intimes m’ont conseillé d’en avoir . J’ai fait confiance et je peux vous confirmer que je n’ai pas regretté mais je vous raconte la suite . Attention je sais qu’il y’a des pour et des contres. J’ai rencontré des SF vraiment pas cool sur ce sujet, elles n’aiment pas trop . Les bouts de seins m’ont aidé a passer des crevasses alors je conseille . Le principal c’est d’être à l’aise. Par ailleurs selon la forme de vos tétons peut être que vous n’aurez pas le choix .

Coussinets d’allaitement lavables et jetables.

J’ai acheté des protections, des coussinets pour les fuites de lait,  jetables ( ici) pour le début car après avoir accouché j’étais épuisée et j’avais autre chose à faire de que laver des coussinets dans la salle de bain de l’hopital . Franchement, il faut penser confort et tout ce qui peut vous aider, une fois rentrée chez moi j’ai utilisé des coussinets lavables (ici)  . J’ai acheté une boite, ils sont de super qualité, tiennent bien en place dans le soutient gorge, une grosse absorption . Une fois que j’ai arrêté d’allaiter, je les ai utilisé pour me démaquiller, j’ai recyclé, je recommande .

Coupelles récupératrices de lait ( coquilles) , utiles ou pas? 

Ce n’est pas sexy, mais quand j’allaitais, mon autre sein coulait vraiment beaucoup. J’ai eu la chance qu’une amie me donne des coquilles ( ici) et je m’en suis grandement servie. Chaque fois, je récupérais le lait pour le donner si besoin à bébé . Ça me permettait aussi de ne pas me tremper et d’être à l’aise.

Tisane allaitement. 

Connue pour favoriser la fabrication de lait ( fenouil …)  j’ai utilisé deux marques, j’ai commencé par Welleda (ici) puis j’ai varié et j’ai utilisé Picot et Grifer ( ici) . Les trois marques sont de qualité bio, délicieuses et efficaces. Je recommande, je les ai commencé à la maternité afin de remplacer le thé et je buvais grandement .

Tire lait . 

Je n’ai pas acheté de tire laitcar j’ai eu la chance d’avoir une copine qui me prête le sien ( retrouvez mon articleici) . Ce tire lait était petit, pratique et facile d’utilisation . En revanche vous pouvez louer votre tire lait, à la sortie de la maternité. Pour cela il vous faudra demander l’ordonnance à la sage femme ( ou gynécologue ) avant l’accouchement si possible pour être certaine de l’avoir en sortant de la maternité . Je tiens à vous prévenir que ce n’est pas totalement gratuit car il vous faudra payer les téterelles et en fonction du modele ça peut être cher, certaines mutuelles prennent en charge .

Personnellement, je regrette un peu de ne pas avoir utilisé celui de l’hôpital car il était super efficace, j’avais bien appris à m’en servir sur place, mais j’avais acheté des téterelles pour celui de mon amie bien en amont. J’ai demandé à la pharmacie un devis si je louais celui prévu par ma SF et c’était vraiment cher une fois cumulé les deux alors je suis restée sur celui prêté . Ce que j’ai apprécié dans le tire lait de mon amie si je dois comparer, c’est qu’il était petit, pratique, efficace, top pour les déplacements par rapport à celui de l’hôpital qui était énorme.

Un conseil : si vous avez votre propre tire lait comme j’avais, pensez à le prendre dans la valise de maternité. Surtout essayez le sur place même si les sage femmes ne le connaissent pas et qu’elles n’ont pas envie de se prendre la tête . Ne faites pas comme moi en attendant le retour à la maison. Vous avez le temps à l’hôpital, vous êtes là pour votre bébé . J’ai regretté de ne pas l’avoir fait .

Pour finir le sujet du tire lait, je vous l’accorde ce n’est pas sexy, mais c’est vraiment d’une grande aide. Il soulage, vous permet d’entretenir vos montées, récupérer votre lait .

Crème pour protéger les tétons.

Il y’a les pour, les contre, et le plus drôle sont les hommes qui donnent des conseils. Alors concernant mes seins, j’ai testé la goûte de lait pour protéger qui était conseillée par les SF et la crème par ma meilleure pote . Les deux me conviennent mais la crème m’a vraiment super réparée des sortes de gerçures qui brulent . Par ailleurs j’ai utilisé la crème le mois avant d’accoucher pour assouplir mes tétons . Bref si ça vous intéresse j’ai pris celle ci.

Une Cape d’allaitement pour se cacher des gens que l’allaitement dérange …

NON NON NON, en public j’avais si besoin une étole légère mais NON 🙂 .

Mon allaitement sans préparation. 

Découverte de l’allaitement avec mon bébé, j’étais guidée par une sage femme, j’ai trouvé ça super facile la première fois, tellement naturel, un geste beau, mais après j’ai compris que c’était bien plus complexe que ça  . Par ailleurs, je voulais que mon mari soit présent afin qu’il écoute les conseils pour m’aider si besoin car j’étais fatiguée d’un accouchement. Me voilà dans ma chambre avec un bébé qui a faim et que je dois allaiter, c’était facile avec la sage femme, beaucoup moins seule, puis après c’était toutes les 2/3 heures et rapidement j’ai fatigué, j’ai eu mal au sein. OUI je l’écris en gros au début ça fait super mal et il faut tenir une grosse semaine voir plus avant que ça devienne agréable.

J’en ai eu les larmes aux yeux de douleur, pourtant je savais que c’était ce que je voulais faire . Je pensais ne pas avoir les seins sensibles que ça irait, ça faisait terriblement mal et je suis fière d’avoir tenu .

Je regrette qu’a l’hôpital les SF n’aient pas les mêmes discours, elles te donnent toutes des informations contradictoires et c’est compliqué quand tu cherches tes marques surtout sur l’allaitement . Je me souviens d’une sage femme une nuit qui m’a conseillé d’utiliser les bouts de seins voyant la douleur et les marques. Ca m’a changé la vie !!!! Une autre sage femme m’a pourri mon allaitement en proposant un biberon à mon bébé, confusion sein/tétine … Une autre qui m’a carrément dit de ne rien donner d’autre que le sein . Et moi j’étais au milieu de trop d’informations.

ALLAITER, j’ai entendu que c’était super facile, d’autres femmes qui n’avaient pas de lait, pour moi ça été une experience dans la douleur mais que je ne regrette pas  . N’écoutez que vous même surtout et faites vous votre propre expérience en prenant les infos . Sans vous parler des proches qui sont gênés, parce que ça peut faire bizarre, d’autres qui font des remarques. Et oui, il y’a encore des gens qui pensent que c’est mauvais pour la santé et qui te demandent aussi si tu manges assez alors que TU gères, tu douilles mais tu gères . D’autres qui vont te dire que tu ne donnes pas assez a manger à ton bébé. Ils oublient que tu viens juste d’accoucher, que tu es épuisée, surement en chute libre d’hormones et Bref …  Vraiment fermez vous à tout ça et kiffez avec votre bébé ! Accrochez vous, au début c’est pas évident mais dès que c’est mis en place, ce n’est que du bonheur et des moments privilégiés. 

J’ai donc découvert l’allaitement dans la douleur et heureusement que ma pote Sophie m’avait prévenu. Je la remercie sincèrement car si je ne l’avais pas su, peut être que je n’aurais pas autant essayé de tenir car elle m’avait bien dit qu’après c’était super, super super et je confirme c’est SUPER . Une expérience riche avec bébé et dans ma vie de femme et aussi la fierté de me dire que je l’ai fait . 

Les positions …

Ce que je vous recommande, c’est de bien écouter les positions expliquées par les SF, car elles protégeront vos tétons dans la bouche du bébé glouton. Si bébé tire sur votre sein, mauvaise position = boboS , sachant que bébé boit régulièrement et un bobo peut vraiment être génant et douloureux. Par ailleurs je vous recommande d’avoir un bon coussin d’allaitement pour être bien installée et de profiter. Une fois la douleur passée, on prend un grand  plaisir. J’ai aimé allaiter mon bébé seule, sans personne, juste Elle et moi .  J’ai dormi avec mon bébé en allaitant, c’etait super, super cool . Des moments uniques et ce petit bébé qui s’endort tellement bien.

Retour à la maison en sortant de la maternité . 

Demandez le passage de la SF à la maison afin d’être accompagnée si vous avez besoin de soins ( liés à l’accouchement ) ou d’aide pour l’allaitement . La SF peut également peser bébé, vérifier que tout va bien . Je recommande grandement même si on a pas envie d’avoir de visites « d’étrangers  » quand on rentre avec son petit bébé , c’est vraiment bien de le faire et c’est rapide. Anticipez !

Pour les bobos sur les tétons . 

J’ai utilisé la crème réparatrice en couche épaisse ou la goûte de lait. Honnêtement avec un gros bobos j’ai mis la crème et pr le quotidien la goûte de lait et bien sécher.

Frustration du papa ? 

Je tenais à aborder ce sujet car on peut penser que c’est égoïste pour le papa car il ne participe pas . Le papa peut partager d’autres moments, la toilette, les soins, le bain, le cododo ( quand on allaite pas ) mais vous pouvez aussi tirer votre lait pour qu’il donne le biberon .

Des seins qui sont au bébé  » pas touche, zone fragile ».

J’aborde ce sujet car ça peut être déroutant pour un homme, cet homme qui voit sa femme devenir mère . L’allaitement, ce n’est que le temps d’un moment ( quelques semaines, 3 mois, 6 mois 1 an …)  et ça ne doit pas entacher la vie du couple sachant que déjà la grossesse peut être une épreuve . C’est important je pense de préserver son couple et que la mère reste aussi une femme. Je sais, facile à dire mais important de ne pas s’oublier surtout avec l’allaitement qui prend du temps .

Se libérer du temps avec l’écharpe de portage ( on y vient )  .

Un bébé prend toutes les 2/3 heures voir 4 heures, ça peut être long, vous aurez bébé sur vos seins tout le temps puis après en fonction de lui, de ses besoins . Il aura besoin de réconfort, d’être verticalisé . D’ailleurs, je recommande de porter son bébé en écharpe afin de pouvoir continuer à profiter de faire de choses . L’écharpe est plus physiologique que le porte bébé pour les nourrissons. Je suis passée au porte bébé vers 3/4 mois . L’écharpe se trouve facilement en occasion ou ici .

Allaiter quand on à d’autres enfants ? 

C’est peut être le plus compliqué car l’allaitement doit être un moment calme pour le bébé et la maman, ça prend du temps . Je vous recommande d’anticiper, d’avoir des petits jeux calmes, des histoires à écouter ou à lire, mais aussi d’avoir un poupon pour que les grands participent au bien-être du bébé . Je ne recommande pas de vous isoler systématiquement quand vous allaitez, c’est frustrant pour les autres petits . Ce sujet était celui qui me faisait le plus peur, comment gérer ma grande de 2 ans et demi avec un nourrisson . Elle n’avait pas l’âge de tout comprendre mais j’ai fait mon maximum pour qu’elle ne se sente pas rejetée . Je lui ai demandé de parler comme une petite souris, ou un petit indien . J’ai trouvé plein de petits trucs et j’ai essayé de faire un maximum de choses avec elle sans bébé, comme prendre la douche toutes les deux, préparer le repas …

Les bienfaits de l’allaitement ? 

Les bienfaits de l’allaitement sont nombreux pour bébé mais aussi pour vous, rendez vous ici.

Allaitement exclusif et mixte. 

Enfin il est possible d’allaiter exclusivement ou d’avoir un allaitement mixte qui est complété par du lait en poudre. Dans mon cas, j’ai commencé par un allaitement exclusif puis j’ai eu des soucis de santé qui m’ont obligé à devoir jeter mon lait par la prise de médicaments. Vous n’imaginez pas l’horreur de tirer son lait, de perdre son temps à le tirer, puis de le jeter, épuisement, frustration, je vous raconte, mais j’ai mis du temps à l’accepter. Je voulais tellement allaiter exclusivement, j’avais beaucoup de lait, j’avais même prévu de donner mon lait à des banques, je m’étais renseignée pour congeler, mais on fait comme bébé veut, comme notre santé et aussi notre capacité le permet.  J’avais du lait en quantité mais j’ai eu des migraines très douloureuses dès le lendemain de mon accouchement, handicapantes. J’ai tenté de ne rien prendre, j’ai vécu avec une douleur épuisante alors je suis passée à un allaitement mixte et ça m’a permis d’être mieux tout en continuant d’allaiter  .

Je pense vous avoir partagé  mon expérience sur le sujet de l’allaitement dans cet article afin d’aider au mieux . Je pourrais vous partager d’autres sujets liés à la maternité, l’éducation positive.

J’ai été une maman biberon pour mon premier enfant et une maman allaitement pour mon deuxième, mes deux expériences « maternité » ont été enrichissantes et je remercie ce corps que j’ai épuisé de m’avoir fait deux beaux bébés.

A très vite,

Claire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.